Augmentation du volume mammaire

Augmentation du volume mammaire

Définition de l’augmentation mammaire

L’hypoplasie mammaire est définie par un volume de seins insuffisamment développés par rapport à la morphologie de la patiente. Elle peut être la conséquence d’un développement insuffisant de la glande à la puberté, ou apparaître secondairement par perte du volume glandulaire (grossesse, amaigrissement, perturbations hormonales…).

Cette hypotrophie est souvent mal acceptée physiquement et psychologiquement par la patiente qui le vit comme une atteinte à sa féminité, avec pour corollaire une altération de la confiance en soi et un mal-être, parfois profond, pouvant aller jusqu’au véritable complexe. C’est pourquoi, l’intervention se propose d’accroître le volume d’une poitrine jugée trop petite grâce à différentes techniques.

L’augmentation mammaire est l’une des demandes les plus fréquentes en chirurgie esthétique.

Elle peut être réalisée grâce à 3 procédés :

  • Les prothèses
  • L’injection de graisse
  • L’injection de produits de comblement (ex : Macrolane)

Les prothèses pour l’augmentation du volume mammaire :

Les prothèses mammaires utilisées sont des implants préremplis de gel de silicone de nouvelle génération, qui ont fait la preuve de leur inocuité depuis plus de 40 ans. Leur consistance est très proche d’un sein normal.

La mise en place de prothèses mammaires reste depuis le retour du silicone l’une des interventions chirurgicales esthétiques les plus spectaculaires.

Deux types de prothèses, les prothèses en silicone et les prothèses remplies de sérum physiologique.

Pour les prothèses en silicone, le résultat est très esthétique, souvent plus naturel avec des suites opératoires simples et une intervention moins douloureuse.

L’aspect initial de la qualité de la peau est un facteur important pour la réussite de l’intervention. Malgré les progrès importants réalisés par les fabricants sur les membranes des prothèses, certaines femmes peuvent développer des coques de gravité variable. La coque est la une membrane que le corps fabrique autour de la prothèse. La coque peut être gênante et dans ce cas, il faudra réaliser un changement de prothèses.

L’aspect initial de la qualité de la peau est un facteur important pour la réussite de l’intervention. Malgré les progrès importants réalisés par les fabricants sur les membranes des prothèses, certaines femmes peuvent développer des coques de gravité variable. La coque est la une membrane que le corps fabrique autour de la prothèse. La coque peut être gênante et dans ce cas, il faudra réaliser un changement de prothèses.

Cette intervention chirurgicale qui dure environ 1H à 2H consiste à augmenter le volume des seins par la mise en place de prothèses mammaires. Cette intervention est très répandue dans le monde, et les résultats changent parfois la vie de nombreuses patientes.

Suivant les patients, sa morphologie la prothèse sera placée soit en avant, soit en arrière du muscle pectoral, soit les deux, c’est ce qu’on appelle le « Dual Plane »

Prothèses cicatrices

Les cicatrices peuvent être placées à différents endroits :

  • Au niveau de l’aréole
  • Sous le sein (au niveau du sillon)
  • Dans l’aisselle

Les prothèses sont actuellement remplies de gel de silicone et plusieurs formes peuvent vous être proposées par votre chirurgien (ronde ou anatomique)

Ces choix sont personnels et les résultats peuvent être très différents d’une patiente à l’autre avec la même prothèse.

C’est pourquoi, au cours de la 1ère consultation, votre chirurgien esthétique effectuera examen complet afin de définir avec vous la prothèse idéale :

  • Choix de l’incision
  • Position de la prothèse
  • Volume de la prothè

 

Incisions cutanées lors de l’augmentation des seins

Il existe plusieurs « voies d’abord » possibles :

• voies aréolaires, avec incision dans le segment inférieur de la circonférence de l’aréole, ou ouverture horizontale contournant le mamelon par-dessous (1 et 2) ;

• voie axillaire, avec incision sous le bras, dans l’aisselle (3) ;

• voie sous-mammaire, avec incision placée dans le sillon situé sous le sein (4).

Mise en place des prothèses pour l’augmentation mammaire

En passant par les incisions, les implants peuvent alors être introduits vers la loge précédemment réalisée. Deux positionnements sont possibles :

derriere le muscle du seindevant le muscle du sein

• prémusculaire, où les prothèses sont placées directement derrière la glande, en avant des muscles pectoraux ;

• rétromusculaire, où les prothèses sont placées plus profondément, en arrière des muscles pectoraux.

Augmentation du volume mammaire par injection de graisse

Appelé aussi Lipofilling ou Lipomodelage, l’augmentation mammaire par injection de graisse est autorisée en France depuis le mois de novembre 2011 sous certaines conditions :  ne pas avoir d'antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein.

Le résultat est naturel et définitif, la graisse peut être prélevée au niveau du ventre, des cuisses ou des hanches, pour être réinjectée dans le sein. On note une résorption jusqu'à 30% du volume injecté en postopératoire. Une fois le volume stabilisé, il est reste constant à vie et évolue en fonction de vos variations pondérales.

Les cicatrices sont de l’ordre du millimètre au niveau des sites de prélèvements (abdomen, cuisse et hanche), et quasiment invisibles au niveau des sein.

Une lipoaspiration (liposuccion) peut être associée à ce type d’intervention.

L’intervention dure entre 1h et 1h30 et peut être programmée en ambulatoire (sortie le soir même de l’intervention.)

Les suites opératoires sont simples avec le port d’une gaine de contention abdominale pendant 1 à 2 semaines.

Les autres injections type Macrolane n’ont pas démontré leur inocuité vis à vis de la glande mammaire, il est prudent de ne pas utiliser ce type de technique sans un recul suffisant.

La grossesse et l’allaitement après une augmentation des seins

Après une mise en place de prothèses mammaires, une grossesse est envisageable sans aucun danger, ni pour la patiente ni pour l’enfant mais il est recommandé d’attendre au moins six mois après l’intervention. Pour ce qui concerne l’allaitement, il n’est pas non plus dangereux et reste possible dans la plupart des cas.

Suites post-opératoires après une augmentation mammaire

Les modalités de l’intervention de l’augmentation mammaire sont les suivantes : - Hospitalisation : une nuit - Anesthésie générale - Durée 1h30 Les suites opératoires - Oedemes pouvant aller jusqu’à 2 mois, ecchymoses/bleus (7 à 15 jours) - Gêne à l’élévation des bras - Port d’une brassière adaptée pendant 2 mois Prévoir 5 jours de repos après l’intervention.

Pas de conduite de véhicule pendant 2 semaines, pendant de sport violent pendant 5 mois.

Commentaires   
# Pour une augmentation mamaire début décembre 2016Floret 17-11-2016 15:16
Bonjour

Je souhaiterais me faire opérer vers
Le 10 décembre 2016
Avez vous de la place ?
Ci oui je souhaiterais prendre rendez vous
Que vous puissiez me donnez le DEVIS
Et la confirmation de ma date opération
Cordialement. ...
# RE: Pour une augmentation mamaire début décembre 2016Dr Benjamin SARFATI 17-11-2016 17:39
Madame,

Effectivement il est possible de vous opérer d'une augmentation mammaire au mois de décembre, je vous laisse contacter mon secrétariat rapidement pour fixer un nouveau rendez-vous,

Cordialement,
# gable 12-11-2015 21:51
e tarif pour une prothèse mammaire affiché dans votre site est il celui tout compris?
frais d'hospitalisation, intervention, frais d'anesthésiste, consultation post op?
cordialement
# Dr Benjamin SARFATI 16-11-2015 17:08
Madame,

Les tarifs affichés pour une augmentation mammaire par prothèse sont hors taxes. Il faut rajouter une TVA à 20% sur les prix indiqués.

Cordialement,
# gable 12-11-2015 21:44
je travaille en tant qu'infirmière dans un service lourd en charge physique.
j'aurai aimé savoir au bout de combien de temps après une augmentation mammaire on peut reprendre le travail sans risque.
est ce que le Dr Sarfati fournit un arret de travail ou faut il s'organiser avec son medecin traitant?
cordialement!
# Dr Benjamin SARFATI 16-11-2015 17:07
Bonjour,

En général je conseille à mes patientes de prendre une semaine de vacances après une augmentation mammaire par prothèse.
Je peux vous fournir un arrêt de travail uniquement si l'intervention est prise en charge par la sécurité sociale.

Cordialement,
# tania esposito 06-11-2015 10:35
bonjour,
je suis complexée depuis mon adolescence par rapport à ma poitrine. je suis intéressée par une légère augmentation mammaire mais j'aimerais rester naturelle. est ce que les prothèse mammaire se remarquent beaucoup? merci pour votre compréhension.
# Dr Benjamin SARFATI 08-11-2015 07:48
Bonjour,

Effectivement, en cas d'augmentation mammaire modérée, le résultat est très naturel car la prothèse est de volume moyen donc non visible.
L'effet naturel peut aussi être amélioré avec l'utilisation de prothèses anatomiques et l'injection de graisse au niveau du décolleté pour masquer la partie supérieure de la prothèse.

Cordialement,
# mathilda 21-10-2015 14:38
bonjour,
Je viens de franchir la trentaine, je complexe depuis plusieurs année sur ma poitrine peu aguichante. Je réfléchis de plus en plus à une augmentation mammaire.
Je m'interroge sur l'aspect esthétique. Le fait d'avoir une prothèse se voir t'il pour les personnes à très petite poitrine ?
# Dr Benjamin SARFATI 21-10-2015 21:03
Madame,

On peut aujourd'hui obtenir un résultat très esthétique grâce aux prothèses avec une petite poitrine. On peut combiner l'utilisation de prothèses anatomiques et l'injection de graisse au niveau du décolleté pour obtenir un résultat très naturel.

Cordialement,
# Rebecca 21-09-2015 15:34
Bonjour, j’envisage de réaliser une augmentation des seins car je suis assez complexée par leur taille depuis un petit moment maintenant, cependant j’ai quelques interrogations qui m’empêchent de prendre une décision. Par exemple, je dors régulièrement sur le ventre. Est-ce qu’après la pose de prothèses, celles-ci risque de me faire ressentir une gêne si je continue à dormir sur le ventre ?
Autre question : y a-t-il un risque de rejet des prothèses mammaires ?
Enfin dernière question : y a-t-il un âge maximum au-delà duquel vous déconseillez ce type d’intervention ?
merci
# Dr Benjamin SARFATI 24-09-2015 11:01
Madame,

Le fait de porter des prothèses mammaires n'empêche pas de dormir sur le ventre.
Il existe un risque de rejet des prothèses, mais ce risque est très faible si il est réalisé dans les règles de l'art.
Il n'y a pas d'âge maximum limite pour la pose de prothèses mammaires.

Cordialement,

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Video augmentation mammaire