Traitement de la transpiration excessive par injection de botox

L’hyperhidrose est une anomalie qui se traduit par une transpiration excessive. Elle touche le plus souvent la zone des aisselles mais peut toucher paumes des mains, plantes des pieds, front entre autres… Dans certains cas, ce dérèglement peut être limité par la toxine botulique.

Le traitement par injection de Botox inhibe la sudation sur la zone traitée efficacement pour une période de 6 mois. La procédure est rapide et simple, renouvelable en cas de besoin.

Généralités sur le traitement de la transpiration excessive par injection de Botox

La toxine botulique (Botox) est un traitement rapide, sans danger et très efficace des hyperhidroses. L’hyperhidrose est la production excessive de sueur. C’est une pathologie qui peut devenir un réel handicap social pour les personnes atteintes.

Depuis plus de 20 ans, le traitement par Botox est utilisé pour traiter les hyperhidroses des aisselles. Dans de plus rares cas, il peut aussi être indiqué pour soulager les hyperhidroses palmo-plantaires (transpiration des mains et pieds).

La transpiration est une réponse normale à l’augmentation de la température du corps (chaleur, exercice physique, fièvre) et à l’émotion. La sueur est fabriquée par les glandes eccrines et apocrines, sous la peau. Sa sécrétion dépend du système nerveux sympathique et est régulé par l’hypothalamus. des dérèglements durables ou passagers peuvent ainsi causer des excès de transpiration qui peuvent être très mal vécus par le sujet, entraînant gêne et complexes.

Déroulement du traitement de la transpiration excessive par injection de Botox

Le traitement de l’hyperhidrose par injection de toxine botulique a lieu au cabinet, au cours d’une consultation avec le chirurgien. L’examen permet au praticien de vérifier l’indication de traitement.

Le médecin définit ensuite les zones à traiter, aux coins desquels il va injecter des quantités adaptées de Botox.

Les injections sont quasiment indolores, car les aiguilles utilisées sont extrêmement fines. Le patient peut s’il le souhaite appliquer en amont un anesthésiant local de contact (type crème EMLA).

Immédiatement après l’intervention, le sujet peut reprendre ses activités quotidiennes.

Il est recommandé d’éviter la prise d’anticoagulants, anti-inflammatoires ou certains antibiotiques pendant la dizaine de jours précédant la consultation. Les injections de toxine botulique sont contre-indiquées pour les personnes atteintes de certaines maladies auto-immunes ou inflammatoires aiguës, ou encore présentant un terrain allergique évolutif.

La toxine est aussi déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes. Enfin, les sportifs de haut niveau sont invités à se signaler. Les injections peuvent causer une perte minime de tonus musculaires.

Résultats du traitement de la transpiration excessive par injection de Botox

Le traitement de l’hyperhidrose par injection de botox commence immédiatement à agir. Pour autant, les effets ne sont perceptibles qu’après un délai de deux à trois jours. L’efficacité optimale du traitement est atteinte au terme du premier mois suivant l’injection.

La durée d’action varie en fonction de chaque patient, de la concentration de toxine et de la dose totale injectée. En règle générale, le traitement est efficace pendant 6 mois environ. Au delà, la transpiration reprend son rythme naturel. Pour pérenniser les bénéfices, le patient doit renouveler le traitement passé ce délai de 6 mois.

Votre message a bien été envoyé

*Les champs sont obligatoires

PAR TÉLÉPHONE

Contactez le secrétariat
Du lundi au samedi de 9h à 20h

01 40 55 25 51

PAR MAIL

Envoyez un mail
7j/7 et 24j/24 :

contact@docteursarfati.com

Commentaires