Chirurgie des seins

Chirurgie des seins : Augmentation, Réduction, Reconstruction

Reconstruction, augmentation du sein. chirurgie du sein

La chirurgie esthétique et reconstructrice du sein est au cœur de l’activité du Dr Sarfati. L’augmentation mammaire à Paris est l’une des interventions les plus demandées en chirurgie esthétique. Le Dr Sarfati utilise les dernières avancées techniques en terme de prothèse de sein (ronde, anatomique, prothèse en gel de silicone ou en polyuréthane) afin d’obtenir le résultat le plus naturel possible. Il s’est formé auprès des plus grands spécialistes mondiaux, comme le Pr Per Heden à Stockholm, pour proposer à ses patientes une large gamme de formes et de volume en fonction de l’anatomie de la patiente et ses désirs.

Il est aussi spécialisé en reconstruction mammaire et pratique de façon très régulière la reconstruction du sein par prothèse, par lambeau de grand dorsal, par lambeau libre de DIEP ou même par injection de graisse exclusive (lipofilling ou lipostructure.)

Le Dr Sarfati a participé en tant qu’expert français à la réunion de la Haute Autorité de Santé visant à promouvoir l’injection de graisse dans le sein à visée esthétique.

Le Dr Benjamin Sarfati est aussi le fondateur du « Paris Breast Rendez-Vous », 1er congrès international organisé en France exclusivement dédié à la chirurgie esthétique, reconstructrice et cancérologique du sein. Des spécialistes internationaux y participent régulièrement.

Besoin d’informations sur la chirurgie du sein ? Vous trouverez-ci dessous les fiches explicatives des différentes interventions des seins réalisées par le Dr Benjamin Sarfati situé à Paris et en région parisienne.

 

Augmentation du volume mammaire

Augmentation du volume mammaire
L’augmentation mammaire est l’une des demandes les plus fréquentes en chirurgie esthétique.
Elle peut être réalisée grâce à 3 procédés :
  • Les prothèses
  • L’injection de graisse
  • L’injection de produits de comblement (ex : Macrolane)
Les prothèses :

Mamelons Invaginés

Mamelons Invaginés
L’invagination des mamelons est lié à l’existence de canaux galactophoriques trop courts.
La technique utilisée sectionne ces canaux et extériorise le mamelon.
Cette intervention peut être réalisée sous anesthésie locale, en ambulatoire (sortie le jour de l’intervention.)
La cicatrice est quasiment invisible, à la base du mamelon.

Reconstruction du sein

Reconstruction du sein
DEFINITION
La reconstruction du sein peut avoir lieu à deux moment différents de la prise en charge du cancer. Soit en même temps que l’ablation du sein (reconstruction mammaire immédiate), soit secondairement après la fin des traitements complémentaires (reconstruction mammaire secondaire). Ce choix est défini après discussion avec votre chirurgien. Les techniques de reconstruction du sein sont multiples et s’adaptent à votre morphologie et à vos désirs.
On peut citer la reconstruction du sein par :
  • Prothèse ou expandeur mammaire
  • Lambeau de grand dorsal avec  prothèse ou autologue (sans prothèse)
  • Lambeau abdominal de TRAM (cette intervention est très peu réalisée)

Ptose Mammaire

Ptose Mammaire
La ptose mammaire se définit par un affaissement de la glande (et parfois une diminution) et une distension cutanée, elle est appréciée par le niveau de l’aréole par rapport au sillon du sein.
Une ptose peut être naturelle ou survenir après une perte de poids très importante. Souvent les grossesses et l’allaitement sont responsables de la perte du volume mammaire.
L’intervention chirurgicale a pour but de repositionner l’aréole et le mamelon, et de remodeler la glande et d’obtenir un volume et une forme harmonieuse.
L’intervention est sous anesthésie générale et dure environ 1H30 .
Il faut prévoir une hospitalisation de 24H.
Les cicatrices sont variables en fonction de la forme du sein :

Correction de la malformation du sein

Malformation du sein
DEFINITION
Les seins tubéreux sont sources de complexe chez beaucoup de femmes. La cause est encore inconnue.
Elle est marqué par une anomalie d’implantation de la base mammaire sur le thorax.  L’aréole regarde souvent vers le bas e parait de taille trop importante par rapport au volume du sein. Le volume mammaire est concentré dans sa partie supérieure. Le sillon sous mammaire est ascensionné.
Le traitement des seins tubéreux est complexe et doit être pris en charge par des spécialistes.
Les techniques de corrections sont multiples et nécessitent parfois deux interventions pour obtenir un résultat satisfaisant.
On utilise des techniques de plastie mammaire permettant de remodeler la glande. L’utilisation d’une prothèse peut être nécessaire.
Si nécessaire, une réduction de la taille de l’aréole est possible.
L’intervention dure environ 1h30.
SUITES POST-OPERATOIRES

Réduction du volume mammaire

Réduction du volume mammaire
L’hypertrophie mammaire se définit par un volume des seins trop important par rapport à la morphologie de la patiente. Celle-ci en est souvent très gênée et très complexée.
L’aspect inesthétique de la silhouette, un excès de poids et de volume altère l’élasticité des tissus et génère bien souvent une ptose mammaire, c’est-à-dire un affaissement des seins.
Des dorsalgies (douleurs du dos) peuvent alors apparaître et faire souffrir de nombreuses femmes.
La chirurgie de l’hypertrophie mammaire change radicalement la vie des patientes,
Les cicatrices peuvent être autour de l’aréole, verticale ou en ancre de marine (T inversé) en fonction du travail à effectuer
Cette chirurgie dure en moyenne 1h30, elle est réalisée sous anesthésie générale et demande une hospitalisation de 24H.
La prise en charge par la sécurité sociale dépend du poids de la quantité de glande à retirer pendant l’intervention. Elle doit être au minimum de 300 g pour chaque sein.

Seins chez l'homme, malformation : Gynécomastie Paris

Gynécomastie
DEFINITION
Une gynécomastie est définie par une augmentation du volume de la glande mammaire chez l’homme.
Généralement elle est idiopathique, c’est à dire qu’il n’existe aucune cause à sa survenue ; cependant, dans certains cas elle peut être en rapport avec une production hormonale anormale, ou liée à la prise de certains médicaments.
Un bilan est nécessaire afin d’éliminer une cause éventuelle.
 
PRINCIPE
Le but de la chirurgie correctrice est de rétablir au mieux l’anatomie normale avec pour principes de :
• réduire le volume mammaire par exérèse chirurgicale directe (mastectomie sous-cutanée) pour les formes glandulaires, ou par lipoaspiration pour les formes graisseuses. Dans les cas de formes mixtes, le chirurgien doit alors combiner les deux techniques,
• diminuer l’excédent cutané : généralement, la diminution du volume glandulaire va permettre la rétraction cutanée.