Chirurgie de la peau

Chirurgie de la peau - Chirurgie dermatologique

Chirurgie de la peau: Corrections cicatrices, chirurgie cutanée

La chirurgie cutanée est le domaine de prédilection des chirurgiens plasticiens. Elle comprend entre autres les corrections de cicatrices, l’ablation de grains de beauté ou de lésions suspecte. L’objectif est de faire une cicatrice la plus discrète possible, d’intégrant parfaitement dans les courbes du visage ou du corps des patients. Le Dr Benjamin Sarfati est responsable de la chirurgie dermatologique carcinologique (cancer de la peau) à Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe. Il s’occupe de retirer les lésions et d’effectuer dans le même temps opératoire la reconstruction.

Besoin d’informations sur la chirurgie de la peau ? Vous trouverez-ci dessous les fiches explicatives des différentes interventions réalisées par le chirurgien plastique et esthétique Dr Benjamin Sarfati, situé à Paris et région parisienne. La liste n'est pas exhaustive.

Corrections des Cicatrices

Corrections des Cicatrices
Il convient de savoir que lorsqu’une intervention chirurgicale amène à traverser la peau, quelle que soit la technique utilisée pour recoudre celle-ci, elle se réparera en laissant une cicatrice qui ne peut pas disparaître totalement.
Les seules agressions infligées à la peau qui disparaissent sans laisser aucune cicatrice sont celles qui ne concernent que la partie la plus superficielle de la peau à savoir l’épiderme.
Dès qu’une incision traverse le derme c’est-à-dire la partie profonde de la peau, et quelle que soit la qualité du chirurgien et des soins par lui prodigués, le geste chirurgical laissera derrière lui une cicatrice qui, certes, ira en s’atténuant, devenant plus ou moins discrète, mais jamais totalement invisible.

Chirurgie Cutanée

Chirurgie Cutanée
En ce qui concerne les tumeurs cutanées, on peut distinguer trois cas de figure :
 Tumeurs bénignes :
Certaines lésions initialement bénignes (comme certains « grains de beauté ») peuvent parfois se transformer et évoluer vers la malignité ; il est donc logique de les enlever préventivement.
D’autres lésions purement bénignes peuvent être retirées parce qu’elles sont gênantes, soit du fait de frottements ou d’irritations, soit pour des raisons purement esthétiques.
Tumeurs douteuses :
le simple examen visuel d’une lésion ne permet pas toujours d’affirmer sa nature bénigne ou maligne.