La chirurgie esthétique après 50 ans, ce qu’il est possible de faire…

La chirurgie esthétique après 50 ans, et les interventions les plus demandées

Le « cap » de la cinquante est parfois mal vécu. Les premiers signes de vieillissement apparaissent tant au niveau du visage que sur le reste du corps et c’est souvent à cette occasion que l’on consulte un chirurgien esthétique…

Quelle chirurgie esthétique adoptée après 50 ans ?

Quelles sont les interventions les plus demandées ?

  • – Les injections de Botox ou de toxine botulique : produit phare dans le monde et dont les résultats et l’efficacité ne sont plus à démontrer. Le Botox est surtout indiqué pour corriger les rides d’expression (front, rides du lion, rides de la patte d’oie) mais également très utile pour corriger des commissures labiales affaissées, améliorer l’ovale du visage (Néfertiti lift), l’aspect du cou (cordes platysmales). Son efficacité moyenne est de 6 mois. A réaliser 2 fois par an.

Le Botox est utile dans la correction des ridules autour des lèvres(lèvre supérieure notamment)

  • – Les injections d’acide hyaluronique qui ont un effet volumateur et qui peuvent corriger un ovale du visage en attendant une chirurgie, des sillons naso-géniens trop marqués, des plis d’amertume, augmenter les pommettes ou de façon naturelle des lèvres trop pincées. Il existe différents types d’acide hyaluronique indiqués pour chaque zone et chaque correction. L’utilisation de la canule souple a permis un meilleur confort pour le patient (notamment pour l’épaississement des lèvres, corriger la vallée des larmes).

L’acide hyaluronique est également indiqué pour améliorer l’esthétique des mains avec un effet rajeunissant souvent spectaculaire.

Des injections d’acide hyaluronique peu réticulé permettent de mieux hydrater la peau et de lutter contre les effets du vieillissement.

  • – Lifting cervico-facial : c’est à cet âge que l’on y pense le plus souvent, le visage a perdu son ovale, les bajoues commencent à apparaître, il existe un relâchement cutané et musculaire global donnant parfois un aspect triste. On se regarde souvent devant la glace et mettant les deux mains de part et d’autre du visage pour évaluer le bénéfice d’une chirurgie. Une liposuccion peut être effectuée dans le même temps pour corriger un excès de graisse (double menton)

Selon l’examen clinique, différents types de liftings peuvent être proposés : temporal, médio-central, cervico-facial, frontal (un peu moins souvent indiqué en raison de l’efficacité des injections de toxine botulique), mini-lift du cou ou du bas du visage.

  • – La chirurgie des paupières ou blépharoplasties : un excès cutané au niveau des paupières supérieures donne un aspect triste du regard, un excès graisseux au niveau des paupières inférieures donne un air fatigué. Ces interventions sont souvent combinées avec le lifting cervico-facial.
  • – Plastie mammaire : les seins affaissés (ptosés) ou vidés peuvent bénéficier d’une mastoplastie avec ou sans pose de prothèses mammaires. En cas d’hypertrophie mammaire une réduction du volume fait parfois l’objet d’une demande à cet âge.
  • – Liposuccion et amélioration de la silhouette par accumulation de graisse au niveau de l’abdomen, des hanches, de la culotte de cheval, des genoux, des cuisses (face interne) ou des bras.
  • – Plastie abdominale en raison d’un véritable tablier abdominal secondaire aux variations de poids et aux grossesses multiples. Une prise en charge par l’Assurance Maladie est possible après entente préalable.
  • – Correction d’une gynécomastie chez l’homme survenant avec l’âge ; quand il s’agit de graisse, une simple liposuccion peut être effectuée.
  • – La pénoplastie ou phalloplastie : il s’agit d’une intervention de plus en plus demandée pour augmenter en taille ou en circonférence le pénis. Deux techniques sont possibles : la liposculpture par utilisation de la propre graisse du patient ou l’injection d’acide hyaluronique : cette dernière technique ne demande ni chirurgie, ni anesthésie, ni cicatrice et ne prend que quelques minutes.
  • – La correction des taches de vieillesse au niveau du visage ou des mains par utilisation du Laser ou de la Lumière-Ultra-Pulsée.
  • – Rhinoplastie : intervention parfois demandée à cet âge. En fait la rhinoplastie est plutôt réalisée chez le sujet plus jeune.

Commentaires