Nymphoplastie et lipofilling (injection de graisse)

La nymphoplastie de réduction ou la labioplastie consiste à réduire la taille des petites lèvres

y

La nymphoplastie de réduction (ou labioplastie) consiste à réduire la taille des petites lèvres. En effet il arrive qu’en position debout les petites lèvres soient saillantes et dépassent les grandes lèvres (aspect de lèvres pendantes). La solution chirurgicale habituelle permet de diminuer le volume des petites lèvres en employant diverses techniques (en savoir plus).

Les proportions entre ces 2 structures doivent être conservées. En cas de faible volume des grandes lèvres (qui sont dites hypotrophiques ou atrophiques, ce qui est fréquemment le cas après plusieurs accouchements) les petites lèvres ne pourront être cachées qu’au prix d’une réduction très importante de leur taille. La nymphoplastie de réduction est alors excessive selon moi car le résultat n’est plus naturel.

Le développement et la maitrise de l’auto greffe de graisse (ou lipofilling) permet aujourd’hui d’améliorer le résultat cosmétique. Il est en effet possible d’augmenter lors de la même intervention chirurgicale le volume des grandes lèvres grâce à l’injection de graisse prélevée chez la patiente. En savoir plus sur le lipofilling.

Le lipofilling des grandes lèvres associé à la nymphoplastie de réduction permet d’obtenir un double effet sur la vulve :

– Camouflage des petites lèvres sans avoir besoin de les réduire de façon drastique (ce qui leur permet de conserver un aspect plus naturel).

– Redonner aux grandes lèvres un aspect plein et tonique ce qui constitue un véritable rajeunissement génital.

La graisse est prélevée le plus souvent au niveau de l’abdomen ou à la face interne des cuisses. Le résultat est immédiatement visible mais l’aspect ne sera définitif qu’au bout de 3 mois car il existe une résorption variable de la graisse (de 10 à 30% du volume injecté). En savoir plus sur la lipoaspiration.

Commentaires