Augmentation mammaire : prothèses rondes ou anatomiques ?

Une augmentation mammaire par prothèses rondes ou anatomiques, que choisir ?

LE CHOIX DES PROTHESES MAMMAIRES

La gamme des prothèses pour l’augmentation mammaire s’est considérablement enrichie ces dernières années permettant d’obtenir une augmentation mammaire avec un résultat plus naturel, plus sur et adapté à la morphologie de chaque patiente. Les prothèses mammaires le plus souvent utilisées sont des implants préremplis de gel de silicone de nouvelle génération, qui ont fait la preuve de leur innocuité depuis plus de 40 ans. Leur consistance est très proche d’un sein normal.

En savoir plus sur les différences entre les prothèses en silicone et en sérum physiologique.

Il existe 2 types de formes pour les prothèses mammaires : rondes et anatomiques.

Prothèses mammaires rondes

Gamme de prothèses rondes pour augmentation mammaire

Les prothèses mammaires rondes sont les plus employées. Elles sont remplies soit de sérum physiologique, soit de gel de silicone. Elles apportent plus de volume sur la partie supérieure de la poitrine et ont tendance à donner un effet pigeonnant plus important que les prothèses anatomiques. Elles donnent de très bons résultat en particulier chez les patientes qui ont un sein bien formé mais de volume peu important (ou vidé suite aux grossesses).

Prothèse mammaire anatomique

Les prothèses mammaires anatomiques s’adaptent à toutes les morphologies

Les prothèses anatomiques s’adaptent à toutes les morphologies. Elles sont surtout intéressantes lors des augmentations mammaires chez des patientes qui n’ont pas de galbe inférieur du sein. Elle apportent plus de volume au niveau du pôle inférieur du sein et remplissent moins le décolleté. C’est pour cette raison qu’on dit qu’elles sont utiles lorsque le résultat doit être le plus naturel possible. Elles sont également très employées dans les reconstructions mammaires après cancer. Elles sont uniquement remplies de gel de silicone cohésif (le gel ne coule pas en cas de rupture de la prothèse). Les contours de l’implant sont affinés pour les rendre plus discrets. Le principal inconvénient est qu’elles ont tendance à tourner sur elles-mêmes (entre 5 à 10% des cas) ce qui nécessite alors une nouvelle intervention chirurgicale pour les positionner correctement.

Le choix de l’implant pour l’augmentation mammaire est dicté par les souhaits de la patiente et par la morphologie des seins.

– Pour un sein en forme de poire : implant mammaire anatomique ou ronde à profil modéré.

– Pour un décolleté pigeonnant sans soutien gorge : prothèse mammaire ronde profil haut.

– Pour une augmentation mammaire de volume importante avec un résultat naturel : implant mammaire anatomique.

– Pour une augmentation mammaire modérée : prothèse mammaire ronde.

Commentaires