Augmentation mammaire par prothèses : silicone ou sérum physiologique ?

Quelle est la prothèse idéale pour une augmentation mammaire ?

Lors de l’augmentation mammaire par prothèse mammaire, deux options de remplissage de l’implant s’offrent à vous : l’implant rempli de gel de silicone et l’implant rempli de sérum physiologique.

Les prothèses mammaires les plus utilisées lors de l’augmentation mammaire sont les implants remplis de gel de silicone.
Ces derniers ont été interdits entre 1996 et 2001 en raison de la suspicion de leur implication dans le déclenchement de maladies auto-immunes chez les patientes. De nombreuses études scientifiques ont par la suite démontré leur innocuité, ce qui a permis aux chirurgiens esthétiques de les utiliser à nouveau.

Aujourd’hui les normes sont très strictes pour la commercialisation des implants mammaires. Ils doivent porter le marquage CE pour pouvoir être utilisés en Europe.

Le Docteur Sarfati, chirurgien esthétique à Paris, vous explique les différences entre ces deux types de prothèses mammaires ainsi que leurs avantages et inconvénients respectifs.

Prothèses mammaires pré remplies de gel de silicone

Le type de prothèse mammaire le plus utilisé aujourd’hui en France est l’implant pré rempli de gel de silicone. En effet, ce type d’implant mammaire présente de nombreux avantages :

  • Une durée de vie plus importante que les prothèses remplies de sérum physiologique (entre 10 et 20 ans)
  • Un résultat naturel visuellement et au toucher
  • Pas de contre-indication pour les grossesses et l’allaitement
  • Pas de risque de développer des maladies auto-immunes, affections malignes type cancer du sein ou maladies rhumatologiques
  • Grâce au gel de silicone cohésif, pas de déversement de liquide en cas de rupture de l’enveloppe

Son principal inconvénient est que, l’implant mammaire étant pré rempli, le volume doit être précisément décidé avant l’intervention.

Prothèses mammaires remplies de sérum physiologique

Dans le cas des implants mammaires au sérum physiologique, le gel de silicone est remplacé par du sérum physiologique, que le chirurgien injectera dans l’enveloppe au moment de l’opération.

Ce type de prothèses est moins utilisé que le précédent, mais il présente néanmoins quelques avantages :

  • En cas de rupture de l’enveloppe, le sérum, composé en majorité d’eau salée, est absorbé par le corps, ce qui ne présente aucun risque pour la patiente
  • Le chirurgien esthétique rempli la prothèse au cours de l’intervention, cela lui permet donc d’adapter le volume de chaque prothèse, notamment en cas de légère asymétrie mammaire
  • Les cicatrices sont moins importantes que lors de la pose des prothèses mammaires pré remplies.

Malgré tout, les implants mammaires remplis de sérum physiologique restent moins utilisés que les prothèses mammaires remplies de gel de silicone, à cause de leurs différents inconvénients :

  • Le résultat visuel et au toucher est moins naturel
  • Des plis et « vagues » peuvent apparaître, notamment chez les patientes minces. Cela vient du fait que la prothèse est remplie d’eau
  • Leur durée de vie est moins longue (environ 10 ans), car les prothèses ont tendance à perdre un peu de volume

Choisir son type de prothèse

Au moment de choisir le type d’implant mammaire que vous souhaitez utiliser, plusieurs critères sont à prendre en considération :

Résultat au toucher

Comme évoqué précédemment, les prothèses qui offrent le résultat le plus naturel sont les prothèses mammaires en gel de silicone. Cela vient du fait que le gel de silicone est plus solide que le sérum physiologique, ce qui reproduit au mieux la sensation de toucher d’un sein naturel.

Les cicatrices

Les prothèses mammaires à remplir de sérum physiologique sont vides au moment où le chirurgien les place dans la poitrine de la patiente. Il pratique donc une cicatrice fine, de 2,5 à 3 cm. Dans le cas des prothèses pré remplies de gel de silicone, la cicatrice sera plus importante, de l’ordre de 4 à 5 cm, afin de faciliter leur insertion.

Le coût des implants mammaires

En fonction de type de prothèse mammaire que vous choisirez, le tarif ne sera pas le même.
En effet, les prothèses mammaires pré remplies de gel de silicone sont fabriquées intégralement en usine tandis que les implants mammaires à remplir de sérum physiologique sont reçus vides par le chirurgien, qui devra les remplir de sérum, principalement constitué d’eau salée.

Les prothèses mammaires au sérum physiologiques sont donc moins chères que celles au gel de silicone.

Quelles que soient les prothèses mammaires que vous décidez de choisir en accord avec votre chirurgien esthétique, cela n’aura pas d’incidence sur le dépistage des cancers par mammographie ou échographie.

Le choix du remplissage est l’une des étapes du choix de la prothèse mammaire idéale pour une augmentation mammaire. Pour en savoir plus sur les différentes questions à se poser avant une augmentation mammaire par implant mammaire, rendez-vous ici.

Commentaires